French Albanian Azerbaijani Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Croatian Czech Danish Dutch English Estonian Finnish Georgian German Greek Hungarian Icelandic Irish Italian Japanese Korean Latvian Lithuanian Macedonian Maltese Norwegian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Ukrainian

 

Rallyman GT est sur Kickstarter jusqu'au 6 décembre 2018 !

Avec des règles spéciales circuit, des nouvelles pistes et voitures, des illustrations par Loïc Muzy, il ne faudra plus réaliser le meilleur temps dans Rallyman GT, mais franchir la ligne d'arrivée en premier !

La campagne durera 3 semaines et se terminera le 6 Décembre à 20 h. Pendant la campagne, nous vous proposerons de nombreux contenus exclusifs, des vidéos et des reviews, ainsi qu’un aperçu de l’histoire du jeu, de son design et de ses illustrations !
Lien vers éditeur
 Sans titre

Nous avons 192 invités et aucun membre en ligne

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : L'autre pays du rallye

L'autre pays du rallye 28 Jui 2011 12:59 #1

  • Nick Laren
  • Portrait de Nick Laren
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Big Ass Rally Team
  • Messages : 74
  • Karma: 0
Vous connaissiez la Hollande comme étant l'autre pays du fromage?
Je vous présente la Belgique l'autre pays du rallye!

En effet j'ai l'avantage d'habiter à quelques minutes de "nos amis Belges" et le week-end dernier avez lieu le "YPRES GEKO RALLY" comptant pour le championnat I.R.C.. Mais outre la performance exceptionnelle de (fast) Freddy Loix que je ne vous décrirais pas pour rester un peu objectif (je suis supporter de ce pilote depuis plus de 10 ans), ce dont je veux vous parler c'est de l'ambiance, l'engouement ou la ferveur de nos voisins d'Outre-quiévrain tout autour du rallye.

Pour cela je vais commencer par le jeudi 23 juin 2011, où sans que je me sente obligé, aux alentours de 18H00, je me retrouve dans un bouchon à l'approche de Nieukerke (c'est neuve église mais ils parlent pas comme nous) théâtre du shakedown . Au bout de 15 minutes alors que je viens de trouver une place pour me garer avec deux roues dans le fossé (il faisait sec donc bonne corde), je me dirige vers le centre du village à quelques minutes et là ce n'est pas le monde que vous devinez au loin qui vous interpelle mais une odeur, une forte odeur... Pas de gomme, pas de frein ou de carburant spécial mais une odeur de saucisse! Diffusée avec soin par les stands, cabane ou autres "baraques" installées tous les dix mètres.

Avant de voir le premier morceau de spéciale entre les têtes, c'est le bruit qui vous surprend. Ca parle fort, ça s'exprime sans retenu, ça chante, ça rit au moindre loupé et ça crie ou applaudit à tout rompre dès l'amorce d'une dérive, dès l'esquisse d'une rupture. Et enfin, et là j'ai des frissons qui me viennent, ça explose quand Timothy VAN PARIJS (ça se dit "PAREÏSS) gratifie la foule d'un magnifique "donut" à son dernier passage, comme un merci.

Pour vous dire qu'en Belgique, le rallye c'est la fête et pour avoir eu la chance d'assister au Monte-Carlo, au Sanremo ou encore à l'Alsace, je pense que c'est unique. On y fête un sport, pas des hommes qui le pratiquent même si je n'ai rien contre ça.

Voilà, ça c'est fait.

Mais il me reste des chose à dire, des choses qui m'ont fait rentré chez moi avec un petit goût, tout petit, de déception.
Tu arrives sur place et si tu veux, les locaux t'ouvrent leur terrain pour te garer : 2€. Pour accéder à la spéciale de quelque endroit d'où te présente, tu as des "stewards" qui t'accueillent en Flamand pour te soulager de 9€. Malgré ce tarif plus qu'honnête (sauf erreur que vous rectifierez c'est plus cher qu'au Deutshland), pas d'indication sur les lieux pour te guider. Bien sûr tu as la possibilité de prendre un pass à 35€ pour toutes les spéciales sans le plan des spéciales pour lequel il te faut 10€ supplémentaire ou l'option à 55€ avec tout ce qu'il te faut et plus (ou pas). Si il n'y avait que ça je passerai pour un radin alors je veux dire quelques mots sur le pays de la bière qui doit compter sur les nombreux stands de saucisses pour proposer aux spectateurs qui finalement n'en sont plus, d'écouler leur surplus de production. Sans en ajouter sur la fête de la susnommée boisson qui débute à peine la dernière voiture passée tout en annonçant mon départ (vers 23H15).

Mais heureusement, le samedi j'ai trouvé le temps d'aller au centre névralgique de l'évènement sur la "grand place d'Ypres" comme on dit din ch'nord. J'ai même eu le bonheur d'y emmener toute ma petite famille pour leur faire apprécier, cette fois gratuitement puisque l'accès y est libre, tout ce que j'aime dans ce rallye et que j'ai essayé de vous transmettre. Avec en plus des écrans géants pour visionner les plus beaux passages et même un stand avec notre jeu préféré!

Pour finir et en attendant vos commentaires, je pense que si l'on aime un évènement pour ce qu'il est, il faut en accepter les dérives même si on ne les comprend pas toujours.
devriese_herwig75.jpg
Tu l'as vu?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.